DCG – Diplôme de Comptabilité et de Gestion

Vous pouvez retrouver les informations ci-dessous sur la plaquette de présentation disponible ici : Suivre le lien
 

Présentation du diplôme :

Le Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG) est la première étape du cursus de l’expertise comptable.
 
Il se prépare en 3 ans et s’inscrit dans le schéma Licence Master Doctorat (LMD).
 
Le DCG est accessible après l’obtention du baccalauréat (général, technologique ou professionnel). Il est également possible de l’intégrer en deuxième année à la suite d’un BTS CG ou d’un DUT GEA.
 
Les titulaires du DCG peuvent :

  • Occuper un poste de collaborateur d’expert-comptable ou de commissaire aux comptes, de responsable d’un service comptable, de chef comptable de PME/PMI, de contrôleur de gestion junior, de conseiller financier ou juridique.
  • Poursuivre leurs études de Comptabilité et de Gestion avec le DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion) puis le DEC (Diplôme d’Expertise Comptable).

 

Les matières enseignées :

Elles sont réparties en 4 grandes catégories : le Droit, l’Economie, le Management et la Gestion.

UNITÉS DE VALEURS DESCRIPTION
Introduction au Droit Introduction générale au Droit, Les personnes et les biens, L’entreprise et les contrats, L’entreprise et ses responsabilités.
Droit des sociétés L’entreprise en société, Les principaux types de sociétés, L’association, Autres types de groupements, Droit pénal des groupements d’affaire.
Droit social Les sources du Droit social, Aspects individuels du droit du travail, Aspects collectifs du droit social, La protection sociale, Contrôles et contentieux social.
Droit fiscal Introduction générale au droit fiscal, L’imposition du résultat de l’entreprise, L’imposition du revenu des particuliers, La taxe sur la valeur ajoutée, L’imposition du capital, Les taxes assises sur les salaires, Le contrôle fiscal.
Économie Les grands courants de pensée économique, L’économie de marché : fonctionnement et imperfections, Financement et mondialisation de l’économie, Politiques publiques et régulation de l’économie.
Finance d’entreprise La valeur, Le diagnostic financier des comptes sociaux, La politique d’investissement, La politique de financement, La trésorerie.
Management Introduction au management, Théorie des organisations, Les différentes fonctions au sein des organisations, Eléments fondamentaux de stratégie, Comportement humain dans l’organisation, Communication, Décision, direction et animation.
Systèmes d’information de gestion Système d’information et fonctions d’organisation, Matériels, réseaux et sécurité informatique, Modélisation à l’aide de logiciels, Les logiciels Métiers.
Introduction à la comptabilité Introduction, La méthode comptable, Analyse comptable des opérations courantes, Travaux d’inventaire, Organisation pratique de la comptabilité, Les documents de synthèse.
Comptabilité approfondie La profession comptable, Technique comptable approfondie, Entités spécifiques, Introduction à la consolidation des comptes, Introduction à l’audit légal des comptes annuels.
Contrôle de gestion Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier, Contrôle de gestion et modélisation d’une organisation, La mise en oeuvre du contrôle de gestion dans des contextes stabilisés, Les réponses du contrôle de gestion à des contextes non stabilisés.
Anglais des affaires Thèmes économiques et sociaux (les chocs pétroliers, les échanges internationaux, la globalisation, la concurrence et le droit, …), L’entreprise (l’organisation et les grandes fonctions de l’entreprise, les partenaires de l’entreprises, la création et la stratégie de l’entreprise, …).
Relations professionnelles L’information et la communication, Méthodologie de la présentation de documents techniques et professionnels et un stage de 8 semaines dans un cabinet d’expertise comptable ou dans les services comptables d’une entreprise, d’une collectivité publique ou d’une association, qui fera l’objet d’un

 

Stage :

Cette formation requiert un stage d’une durée de 8 semaines :

  • 4 semaines sont effectuées en première année, après les examens situés généralement la première semaine de juin
  • 4 autres en deuxième année à la même période

 
Il doit être accompli dans un cabinet d’expertise comptable, au sein d’une entreprise dans des services comptables ou financiers, d’une association ou d’une collectivité publique.
 
Ce stage permet :

  • D’acquérir une première expérience professionnelle
  • D’observer le fonctionnement d’une organisation
  • D’appliquer les connaissances acquises en cours

NB : Les élèves venant de BTS ou d’IUT sont dispensés de ce stage et de la soutenance de stage correspondante. Ils peuvent toutefois, s’ils le souhaitent, refaire un stage ou passer l’épreuve avec les stages effectués lors de formations précédentes.
 

Le rapport de stage et sa soutenance :

A l’issue du stage, le candidat doit produire un rapport comprenant 3 éléments :

  • L’attestation de l’employeur certifiant la période et le lieu de stage (ou d’activité professionnelle équivalente) servant de référence au rapport ainsi que la nature des missions confiées.
  • Une partie de quelques pages qui présente l’organisation dans laquelle s’est effectué le stage.
  • Une partie structurée, qui fera l’objet de la soutenance, de quarante pages maximum (hors annexes et bibliographie) développant un sujet directement en rapport avec les observations effectuées par le stagiaire.

 
Le thème peut être abordé sous l’angle pratique et/ou théorique et doit permettre au candidat de faire preuve de réflexion et d’analyse critique.
 
Il s’agira donc de montrer la capacité de l’étudiant à faire le tour d’une question, d’exposer clairement une méthode, les différentes étapes d’une procédure, la mise en place d’un système ou l’étude d’un cas, etc.
 
Ce rapport doit être envoyé au Rectorat en 3 exemplaires avant la date inscrite au dos de la convocation, généralement situé en février.
 
La soutenance dure en moyenne 45 minutes (1 heure maximum) dont 15 minutes pour la présentation du rapport de stage face à un jury, composé de professeurs mais aussi de professionnels de la filière.
 
Exemple de sujets de rapport de stage :

  • Contrôle budgétaire d’une organisation
  • Analyse financière
  • Étude prévisionnelle
  • Implications pratiques d’une loi
  • Calcul de charges sociales
  • Particularités sur la TVA

 

Quels métiers après un DCG ?

Le DCG, de niveau Bac +3, permet d’accéder à des postes dans le domaine de la comptabilité, du droit, de la finance, de la trésorerie et du contrôle de gestion dans des cabinets d’expertise comptable, des entreprises commerciales ou industrielles, des banques ou des sociétés d’assurance.

  • Responsable Comptable : personne qui gère un certain nombre de comptables.
  • Assistant Comptable : personne sous l’ordre d’un comptable.
  • Directeur administratif et financier : Il est responsable du respect des obligations légales, administratives et réglementaires.
  • Contrôleur de gestion : personne qui s’occupe de la maîtrise de la conduite d’une organisation en prévoyant les événements et en s’adaptant à l’évolution, en définissant les objectifs, en mettant en place les moyens, en comparant les performances et les objectifs, en corrigeant les objectifs et les moyens.
  • Auditeur : personne chargée d’un audit. (examen de la gestion et des conditions de fonctionnement d’une entreprise ou de l’un de ses services.)
  • Trésorier : personne qui s’occupe des finances d’une collectivité, d’une entreprise.
  • Assistant directeur administratif et financier : personne qui assiste le directeur administratif et financier.
  • Chargé de Clientèle : personne à qui est attribué un portefeuille de clients.
  • Gestionnaire de Patrimoine : personne qui conseille ses clients fortunés sur leurs finances, en leur préconisant notamment de placer une partie de leur argent dans diverses opérations boursières.
  • Conseiller Financier : personne chargée de commercialiser les produits d’une banque auprès de ses clients.
  • Analyste Financier : personne chargée de l’évaluation méthodique de la situation financière d’une entreprise, d’une personne ou d’un projet.
  • Consolideur : personne qui est chargée de comptes consolidés.

 

Quelles poursuites d’études après un DCG ?

  • DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion) : est un diplôme d’Etat gradé Master, à finalité professionnelle. En effet, c’est un diplôme national qui ouvre la voie aux carrières de l’Expertise Comptable et du Commissariat Aux Comptes. Le DSCG est un diplôme pointu qui remplace l’ancien DESCF. Le DSCG est obligatoire pour accéder au stage d’expertise comptable. Il est donc indispensable pour devenir Expert Comptable
  • Master CCA (comptabilité contrôle audit) : est un diplôme de troisième cycle universitaire (bac+5) se préparant en deux années. Il s’agit du diplôme de référence dans la formation universitaire à l’expertise comptable et au commissariat aux comptes, il est réalisé en étroite collaboration avec ces milieux professionnels. Le Master CCA possède également l’avantage de donner à son titulaire l’équivalence complète du Diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) ainsi que l’équivalence de 5 des 7 épreuves du DSCG (UE n°2, 3, 5, 6 et 7), ce dernier diplôme étant nécessaire dans la formation du futur expert-comptable.
  • Ecole de commerce : Un grand nombre d’Ecoles Supérieures de Commerce recrutent des titulaires de diplôme de second cycle tels que le DCG dans le cadre de concours d’admission parallèle directement en 2ème année d’ESC. Le double diplôme ESC + DCG est très apprécié des professionnels.
  • Master contrôle de gestion : Former des spécialistes de l’organisation et de l’analyse de la performance collective et individuelle avec des capacités au diagnostic et à la synthèse.
  • Master banque-finance : Elle est inscrite dans le cadre d’un Master à orientation professionnelle. Elle s’appuie sur les résultats de la recherche en Finance. Elle fournit une approche d’ensemble des questions relatives aux établissements de crédit et aux entreprises d’investissement. L’orientation du programme proposé met en avant une optique orientée vers une large couverture des métiers de la banque commerciale, de la banque de réseau et de la banque de financement et d’investissement.

En 2016, nous avons eu un taux de réussite de 92 % sur une classe de 34 étudiants. A l’issu du DCG au Castel, 32 sont entrés en Master.

Portraits de la réussite